Souffrir de dénutrition et d’obésité

dénutrition obésité

La dénutrition et surcharge pondérale

Et oui, aussi surprenant que cela puisse paraitre, on peut tout à fait souffrir de dénutrition même si l’on est en surpoids ou obésité.

La dénutrition se traduit par une perte de poids involontaire de 5% en 1 mois ou 10% en 6 mois. Peu importe son poids de départ ! Le taux d’albumine, votre IMC, mais aussi le score MNA peut venir compléter le diagnostique.

Dans le cadre d’une surcharge pondérale, on peut trouver cela positif de perdre du poids. Le souci dans le cadre de la dénutrition, c’est que la perte sera d’abord musculaire. Cette perte musculaire est problématique pour la santé et peut avoir des conséquences importantes sur d’autres pathologies. Les fonctions du corps s’altèrent, le système immunitaire devient moins performant et une faiblesse généralisée peut apparaitre.

Une perte de poids doit toujours alerter si elle est involontaire et qu’il n’y a pas de changement de mode de vie. Une consultation médicale est importante pour faire le point et vérifier d’autres pathologies sous-jacentes. Même si l’on souffre de surpoids.

La dénutrition peut être fréquente dans le cas de cancer par exemple ou lorsque des troubles digestifs sont présents. On peut la retrouver dans le cadre de dépression, mais aussi de troubles alimentaires.

Une consultation avec une diététicienne-nutritionniste pourra également vous aider par la suite si cela est nécessaire pour lutter contre la dénutrition en adaptant votre alimentation en fonction de vos besoins et pathologies.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.