La recette du sirop de pissenlits

Vous pouvez également trouver cette recette sous le nom de « miel » de pissenlit.

« Il en existe plusieurs variantes, voici celle que j’ai essayée et aimée.
La première étape consiste à cueillir des fleurs de pissenlit, juste la fleur, ouverte comme un soleil d’été, ni tige, ni feuille.
Il en faut 4 bonnes poignées (200 g pour les amateurs de balances ;o), de vraies bonnes poignées, pour fabriquer environ 4 jolis pots de miel…

Mettre 1 litre d’eau dans une casserole, y ajouter les fleurs et faire bouillir.

Lorsque l’eau bout, arrêter le feu, couvrir et laisser macérer entre 12 et 24 heures.

Une fois la macération terminée, filtrer le contenu de la casserole. Garder le liquide et complèter éventuellement jusqu’au litre. Ajouter 1 kg de sucre, quelques grammes d’agar-agar (maximum 4 g pour un litre) et mettre à feu doux.

Pissenlits dans leur écrin de verdure
Très doux, très très doux…
En fait, le mélange ne doit jamais bouillir… cela conserve quelques propriétés des pissenlits… désolé, je ne peux pas vous écrire lesquelles !
A chaque fois qu’une petite ébullition apparait, retirer la casserole du feu puis l’y remettre.

Quand on juge le sirop suffisamment épais (même principe que pour une confiture !) on met en pots ! Nous le mélangeons le matin à nos céréales, c’est pas mal ! »

Source: article complet ici avec la recette du vin d’églantier.

2 Comments

  1. Pierre-Antoine

    Je cite le droit français (décret 2003-587, dit « décret miel »)

    « Le miel est la substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis mellifera à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu’elles butinent, transforment en les combinant avec des matières spécifiques propres, déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche. »

    Donc le terme de « sirop de pissenlit » est bien plus adapté 😉

    Reply
    1. Christine (Post author)

      Bonjour, il est vrai que le terme de miel n’est pas adapté au vu de la recette. Un abus de langage… Je modifie le titre de l’article en conséquent. Merci 😉

      Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *