L’intolérance au lactose

Qu’est ce que l’intolérance au lactose?

Le lactose est un sucre du lait, plus précisément un disaccharide (composé de glucose et galactose).

Pour digérer ce sucre, on a besoin d’une enzyme qui s’appelle la lactase, elle va permettre au lactose de se décomposer en glucose et galactose. La lactase est une enzyme que nous avons naturellement dans l’intestin au niveau de la bordure en brosse, en particulier dans l’enfance pour digérer le lait maternel. En grandissant, la production de lactases peut diminuer, c’est l’hypolactasie. En général, c’est du à l’âge mais il existe d’autres causes comme certaines chirurgies ou encore lié à une pathologie extrêmement rare (déficience en lactase dès la naissance).

L’intolérance au lactose se caractérise par des troubles digestifs divers (ballonnement, diarrhée, vomissement, constipation, douleur,…).

A ne pas confondre avec la malabsorption du lactose qui est asymptomatique.

Faut il supprimer tous les produits laitiers?

Non pas forcément. La tolérance va tout d’abord dépendre de la personne. Ensuite le taux de lactose varie d’un aliment a un autre. En effet, en général les yaourts et les fromages restent bien tolérés.

D’après le CERIN, « la plupart des insuffisants en lactase avérés tolèrent 12 g de lactose par jour (équivalent à environ 250 ml de lait en une seule prise) ».

La tolérance au lactose est également augmentée lorsque le lait est cuisiné et au cours d’un repas (béchamel, chocolat chaud, clafoutis,…)

Pourquoi les yaourts et les fromages sont mieux tolérés?

Les yaourts contiennent des bactéries lactiques (Lactobacillus bulgaricus et de Streptococcus thermpophilus) qui vont digérer le lactose. Bien qu’ils contiennent du lactose, ils sont globalement mieux tolérées.

Pour le fromage, le lactose est presque inexistant. En effet, la quantité de lactose diminue durant la fabrication (égouttage et affinage).

Les quantités vont varier d’un yaourt ou d’un fromage à l’autre. Ils est donc possible de ne pas tolérer certains fromages ou certains yaourts.

Conclusion

Si vous avez un doute, consulter un professionnel de santé. Seul un médecin pourra vous diagnostiquer une intolérance au lactose ou une malabsorption. Un diététicien pourra ensuite vous aider à mettre en place l’alimentation qui vous convient si nécessaire.

Le mental joue un rôle également important dans la digestion. En effet, le simple faite d’avoir un apriori sur un aliment ou de penser à tord qu’on est intolérant peut donner des troubles digestifs. Attention donc à l’autodiagnostic.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.